Invité d’hon­neur : Jean SOLÉ

Jean Solé, dit Solé, né le 2 août 1941 à Vic-Fezen­sac (Gers), est un dessi­na­teur français de bande dessi­née. Il a contri­bué à des revues telles que L’Écho des savanes et Pilote.

Jean Solé débute dans Pilote en 1971 (année de la nais­sance de son fils Julien/CDM) où il illustre les histoires de Guy Vidal, Jacques Lob et Jean-Marie Péla­prat.

Un an plus tard, il lance Jean Cyriaque, avec le scéna­riste Jean-Pierre Dion­net.

En 1975, il rejoint son ami Gotlib en parti­ci­pant à la créa­tion du mensuel Fluide glacial dans lequel il dessi­nera plus tard les séries Pop et Rock et Colé­gram, Super­du­pont, ou encore La Salle des machines. La même année, il crée le célèbre logo présent sur la couver­ture du Guide du routard, un marcheur dont le sac à dos est un globe terrestre.

En 2003, au festi­val d’An­gou­lême, Jean Solé a présenté les cinq prix décer­nés aux jeunes talents. L’Al­ph’Art de la bande dessi­née scolaire est revenu à Jean Bastide (20 ans) pour sa remarquable histoire inti­tu­lée Le Ballon. Paral­lè­le­ment, il illustre l’ou­vrage consa­cré à la vie de Frank Zappa écrit par Chris­tophe Delbrouck. Il conti­nue, quelque­fois, à contri­buer à Fluide glacial (prin­ci­pa­le­ment dans les Or Série de Fluide), par exemple dans le « or série », Char­cu­te­ries d’hi­ver, il en a dessiné la couver­ture. Il a repris le dessin des aven­tures du héros 100 % français : Super­du­pont, d’après un scéna­rio de Lefred Thou­ron et de Gotlib (Super­du­pont contre l’axe du mal).

Style de dessin

Jean Solé possède un style qui lui est propre : mélange de réalisme, de détails subtils et d’ab­sur­di­tés visuelles. Aimant remplir les pages d’une multi­tude de détails, il n’est pas rare de trou­ver dans ses œuvres de grandes fresques où s’en­tre­mêlent symboles, person­nages variés et inven­tions déjan­tées. L’exemple le plus probant en est l’al­bum qu’il quali­fie d’au­to­bio­gra­phie, La salle des machines, dans lequel son art est à son paroxysme, tout comme dans une autre de ses œuvres, Pop et Rock et Colé­gram. On peut presque dire que les planches de Jean Solé sont dessi­nées dans un style baroque. De plus, il maîtrise la couleur d’une parfaite et unique beauté.

Outre la bande dessi­née, Jean Solé s’es­saye à d’autres acti­vi­tés telles que la créa­tion d’af­fiches de cinéma (c’est lui qui a dessiné l’af­fiche du film, Le père Noël est une ordure), d’al­bums de musique, de dessins de presse (dans l’Ex­press). Dans le cadre de la bande dessi­née, il lui arrive égale­ment d’uti­li­ser le manga, notam­ment dans La salle des machines. Il a été l’in­vité d’hon­neur du festi­val Bulles Zik en 2012.

Publi­ca­tions

1976 : Jean Cyriaque avec Jean-Pierre Dion­net

1977 : Anima­le­ries

1978 : Les mésa­ven­tures inache­vées du plom­bier maudit

1978 : Pop et Rock et Colé­gram, avec Dister et Gotlib

1979 : Déra­pages

1981 : Morceaux choi­sis de…Ve avec Alexis

1982 : Chips

1982 : Super­du­pont avec Lob, Gotlib et Alexis

2002 : Salle des machines

Carnets Intimes, où il dévoile toutes sortes de ses dessins incon­nus du public

2016 : Grand boum au 33e bd BOUM à Blois.

Les auteurs ne sont pas tous présents pour des dédi­caces, mais peuvent être présents pour des forums ou inter­ven­tions.

Les auteurs ne sont pas soumis à contrat : les dédi­caces sont à leur bon vouloir.

La liste est suscep­tible d’être modi­fiée (problème de trans­port, impré­vus…).

© 1994 – 2020 : Festi­val BD de Perros-Guirec – Toutes les images et photos sont proprié­tés de leurs auteurs